Le commerce connecté, un enjeu d’avenir

La technologie de l’information et de la communication n’a jamais autant évolué que durant ce 21ème siècle. Cette évolution a rendu possible le traitement et le stockage d’information sous toutes les formes, ainsi que la communication à l’échelle mondiale.

commerce.jpg
Les appareils servant à traiter des données informatiques ont été simplifiés, et l’internet n’a jamais été aussi répandu qu’aujourd’hui. D’ailleurs, comme c’est un réseau ouvert à une large catégorie de personnes, il peut avantager les entreprises en favorisant leur notoriété ainsi que leur rentabilité. Il n’est donc pas étonnant qu’il y ait de plus en plus de personnes qui s’orientent dans le commerce connecté.

Le potentiel de développement du commerce connecté

En fait, les entreprises doivent analyser le comportement des consommateurs face aux progrès technologiques. Constatant ainsi que beaucoup parmi ces consommateurs choisissent le moyen le plus simple et rapide pour se procurer des produits ou services, les professionnels développe leur méthode en créant différents canaux online en les combinant avec des canaux offline afin de répondre aux besoins de leurs clients. C’est en effet ce qui caractérise le commerce connecté.

commerce-connecte.jpg
Les magasins faisant recours au commerce connecté effectuent ce qu’on appelle la digitalisation du point de vente qui se caractérise par l’utilisation d’applications digitales dans le lieu de vente afin de développer l’efficacité commerciale et donner de l’expérience aux consommateurs.

Prix, choix et information, les trois facteurs clés du commerce connecté

Les pratiquants du commerce connecté ont tout intérêt à bien analyser le prix qu’ils souhaitent appliquer à leurs produits suivant leur qualité. En fait, le public effectue ce qu’on appelle le showrooming, une pratique qui consiste à repérer les produits dans les magasins afin d’effectuer une comparaison par rapport aux prix, et cela avant d’effectuer une vente en ligne. Le web-to-store à l’inverse consiste à s’informer sur internet avant d’acheter en boutique. C’est au consommateur de choisir qu’est ce qui serait plus intéressant par la suite.

Author: Margaux

Share This Post On